Sign up

Pronovost, G., & Legault, C. (Eds.) (2010). Familles et reussite educative.
Author:
Dumoulin, Catherine
Pub Date:
10/01/2011
Publication:
Name: Canadian Journal of Education Publisher: Canadian Society for the Study of Education Audience: Academic Format: Magazine/Journal Subject: Education Copyright: COPYRIGHT 2011 Canadian Society for the Study of Education ISSN: 0380-2361
Issue:
Date: Oct, 2011 Source Volume: 34 Source Issue: 2

Accession Number:
271594495
Full Text:
Pronovost, G., & Legault, C. (Eds.) (2010). Familles et reussite educative. Actes du 10e symposium quebecois de recherche sur la famille. Quebec: Presses de l'Universite du Quebec.

Le livre Familles et reussite educative. Actes du 10e symposium quebecois de recherche sur la famille reprend certains textes presentes lors du Conseil de developpement de la recherche sur la famille du Quebec. Le livre comprend une conference d'ouverture et une conference de cloture puis se divise en trois parties. Le texte resume les differentes sections de l'ouvrage.

Dans sa conference d'ouverture, madame Ce1ine Saint-Pierre depeint l'evolution de l'ecole quebecoise au cours des 15 dernieres annees et rappelle les grands defis l'egard de la reussite educative du plus grand nombre. La famille et la communaute sont interpellees comme acteurs cles pour ame1iorer la situation actuelle. Le premier defi de la reussite educative du plus grand nombre renvoie a la capacite de l'ecole publique de repondre a la diversite des besoins educatifs d'une population de plus en plus heterogene. Pour y faire face, l'auteure propose deux pistes d'action : 1) promouvoir une pedagogie plus active et plus mobilisatrice; 2) faire emerger et soutenir l'expression de la demande de formation de la part des adultes de maniere a accroitre le niveau d'alphabetisation. Le deuxieme defi se jouxte au premier. Le systeme d'education doit etre en mesure de gerer la complexite d'une education de masse qui soit d'excellente qualite et qui permette a la societe quebecoise et a chaque individu de faire face a la mondialisation de l'economie et de participer a la societe du savoir. Repondre a la diversite exige de pouvoir gerer la complexite. Pour ce faire, elle propose deux pistes d'action: 1) decentraliser le systeme d'education et augmenter les pouvoirs et la marge de manoeuvre des etablissements scolaires afin que les decisions sur les moyens a envisager pour realiser les grandes orientations nationales en matiere educative soient prises dans les lieux memes ou s'exprime la diversite des besoins des e1eyes qui frequentent l'ecole; 2) engager le systeme d'education et ses composantes dans une demarche d'evaluation institutionnelle en vue de degager les meilleures pratiques de gestion, de formation des e1eves et de soutien a la reussite educative et de faire les ajustements requis en cours de route plutet que d'attendre les moments de grandes reformes. En somme, Saint-Pierre croit que l'ecole quebecoise a des defis difficiles a relever et que la famille et la communaute figurent parmi des partenaires necessaires a la reussite educative du plus grand nombre.

La premiere partie du livre La reussite educative. Une affaire defamille se divise en quatre chapitres. Les auteurs tentent d'eclaircir le re1e de la famille dans la reussite educative des enfants. Pour ce faire, certains interrogent des familles qui racontent leur parcours de vie familiale. Des pistes d'action sont proposees aux enseignants afin qu'ils adaptent leurs pratiques de collaboration a l'heterogeneite des mode1es familiaux et a la diversite de leur dynamique.

Dans son chapitre, Baby tente quant a lui d'eclaircir d'une part, les termes de reussite educative et de reussite scolaire et d'autre part, ceux de reussite educative scolaire et de reussite educative familiale. Il croit que la reussite educative familiale a des repercussions sur la reussite educative scolaire. En d'autres termes, la famille a un ro1e a jouer dans la preparation de l'enfant a la vie scolaire. II propose egalement des pistes d'action pour reduire l'ecart entre la famille et l'ecole. Il convie d'ailleurs le monde scolaire non pas << une ecole pour tous >> mais le << gout de l'ecole chez tous >) (p. 40), une ecole qui ressemble davantage a l'heterogeneite des types de familles et aux parcours familiaux diversifies.

De leur cote, Kanoute et ses collaborateurs rapportent les difficultes d'insertion professionnelle de trois familles immigrantes. A la suite d'entretiens realises aupres de ces familles, les auteurs affirment que la reussite educative depend en bonne partie de la socialisation familiale. Ainsi, la reussite educative releverait de la volonte de la famille. Ces auteurs proposent egalement que la relation ecole-famille s'articule autour du vecu scolaire de l'enfant plutet que sur la simple communication avec l'ecole. A cet effet, les trois familles souhaitent que les enseignants soient mieux informes de la diversite culturelle. Tout comme le souligne Baby, cette connaissance aiderait a reduire l'ecart culturel entre certaines familles immigrantes et l'ecole quebecoise.

La troisieme erude rapporte les resultats des processus a l'oeuvre dans l'experience scolaire et sociale de jeunes immigres en contexte de defavorisation socioeconomique. Audet et ses collegues ont rencontre trois groupes de jeunes frequentant trois ecoles de Montreal. Les auteurs proposent les pistes d'action suivantes pour les enseignants : 1) connaitre le reseau relationnel en place dans leur classe; 2) tenir compte d'une certaine specificite des enfants immigrants et 3) apprendre a tirer profits des aspects positifs de l'immigration.

Parallelement, Castets-Fontaine tente de comprendre la reussite scolaire atypique, soit celle d'eleves ayant un minimum de capitaux culturel et economique. Il l'explique partir de trois dimensions impliquant l'enseignant. La premiere se rapporte l'orientation; l'enseignant peut etre un guide scolaire en favorisant des rencontres qui pourront influencer le jeune dans son cheminement scolaire. La deuxieme renvoie au statut de bon e1eve; l'enseignant dolt croire au potentiel de ses eleves. La troisieme refere finalement, a l'engagement de l'eleve avec sa famille et avec l'ecole; la reussite scolaire va, entre autres choses, dependre du niveau d'engagement entre l'eleve et sa famille et entre l'eleve et son enseignant.

Pour terminer, Gosselin presente les resultats d'une etude visant a faire le portrait du role des facteurs de risque et de resilience dans l'adaptation des familles recomposees avec des adolescents. L'analyse d'un echantillon de quatre-vingts familles quebecoises recomposees avec au moins un adolescent demontrent une interaction significative entre l'importance de variables individuelles, interpersonnelles, systemiques et historiques dans l'adaptation des membres. Par ailleurs, cette etude fait emerger de nouvelles questions, notamment a l'egard de l'influence des ex-conjoints, des re1es des beaux-parents et de la place genealogique des parents biologiques.

La deuxieme partie du livre La reussite educative. Le role du mouvement associatif donne la parole a des organismes mobilises pour travailler a la reussite educative. Cette partie presente quatre initiatives de mobilisation de la communaute et donne des exemples de la maniere dont les parents peuvent s'impliquer.

Le Centre d'exposition de Val-David accueille des adolescents participants au projet A part etre. Ce dernier consiste a faire cheminer les participants a travers toutes les etapes d'une demarche de creation artistique, depuis la conception jusqu' a la presentation dans le cadre d'une exposition. La famille joue un role de soutien, de comprehension et de contribution. Les resultats de cette etude demontrent qu'il est possible de developper l'interet des adolescents pour l'ecole par un moyen autre que les matieres scolaires. Pour sa part, l'organisme le Pont entre les generations invite le gouvernement du Quebec mettre l'accent d'une part, sur l'education premiere, soit celle qui s'acquiert avant l'age de 25 ans et d'autre part, sur l'education permanente, soit une education a tousles ages de la vie. L'education permanente devrait cibler les parents decrocheurs afin de leur permettre d'aider leur enfant a << s'accrocher a l'ecole >> (p. 129) et ainsi devenir des exemples pour leur enfant.

La Presidente-directrice generale de la Fondation pour l'alphabetisation croit essentiel de travailler en partenariat. Selon elle, les actions mises en place dans un contexte scolaire ou parascolaire doivent trouver une resonance dans le milieu familial pour avoir une portee durable sur le parcours scolaire. Elle propose non pas d'evacuer les parents des milieux defavorises mais plutot, de les aider a devenir competents pour exercer leur ro1e parental dans la scolarite de leur enfant. Dans cet ordre d'idees, la Federation quebecoise des organismes communautaires Famille a pour mission de soutenir le ro1e parental et la prise en compte des realites, des besoins et des aspirations des familles dans les choix de societe. Elle propose non seulement aux organismes et aux parents << d'agir ensemble >> (p. 141), mais egalement aux parents de travailler ensemble tout comme les organismes qui font du partenariat pour les soutenir.

La troisieme partie intitulee La reussite educative. Un partenariat familles- ecole presente des pistes d'action pour favoriser un partenariat milieu familial et ecole et ce, de la petite enfance au collegial. Cette partie propose cinq textes mettant l'accent sur le role de l'ecole dans la collaboration avec les families.

La premiere recherche presente les defis que doit relever l'ecole montrealaise laquelle est situee en milieu urbain defavorise. Duranleau explique comment le Plan Reussir cherche promouvoir le role d'educateur du parent et la necessaire complicite entre les families et l'ecole. Il annonce certaines pistes d'action qui tiennent compte des defis de l'ecole montrealaise et par consequent, qui pourraient avoir pour effet de faciliter l'implication des parents. Enfin, la realite de l'ecole montrealaise amene Duranleau a croire que la plus grande contribution que le monde economique peut faire a nos e1eves est d'offrir des emplois de qualite a leurs parents.

La deuxieme recherche explique l'environnement de l'ecole Le Mistral laquelle est situee en milieu rural defavorise. Bernatchez presente six enjeux dont trois sont lies l'environnement externe et trois a l'environnement interne, soit l'ecole. L'auteur propose sept pistes de solution et presente le plan de relance mis en place. Ce plan de relance comporte quatre chantiers dont le dernier est en lien avec l'ouverture de l'ecole a la famille et au milieu. Enfin, les resultats indiquent que la recherche-action peut avoir des bienfaits sur les problemes lies a l'environnement externe. Par exemple, deconstruire le palmares des ecoles secondaires lequel a un effet negatif sur les families.

La troisieme etude fait une recension d'ecrits sur le role de la famille dans le developpement de l'enfant pendant la petite enfance. A partir de ces etudes, Bigras souligne le peu de soutien offert au systeme familial. Selon elle, cette realite est preoccupante car il est etabli qu'un developpement optimal pendant la petite enfance est associe a la reussite educative. C'est pourquoi elle propose de mobiliser des ressources adequates afin de permettre a la famille de contribuer au developpement optimal de leur enfant.

Pour sa part, Deslandes tente d'identifier l'ecart entre ce que l'ecole doit faire pour s'adapter aux realites quotidiennes des familles et ce que celles-ci doivent faire pour s'adapter aux realites de l'ecole. L'auteure s'appuie sur Martin (2009) pour suggerer des categories de pratiques pouvant aider l'ecole a developper une plus grande complicite avec les families. De plus, elle croit que certains programmes globaux comme l'Ecole, j'y tiens! permettront a l'ecole de mettre en place des pratiques de collaboration gagnantes. Elle propose des interventions de type universel qui s'adresseraient a tousles jeunes et leurs families, puis des interventions plus particulieres qui cibleraient des problematiques plus precises.

Enfin la derniere etude est consacree a la reussite educative au collegial. Les resultats de l'etude de Roy font la demonstration de l'importance des parents dans la reussite scolaire des collegiens. D'ailleurs, ces derniers considerent le fait d'avoir une famille unie comme element premier d'une vie reussie. De plus, les resultats suggerent que le soutien familial est le lien le plus manifeste dans la perseverance scolaire. Par consequent, l'auteur invite les colleges a considerer les parents comme des acteurs cles de la reussite educative.

Le livre se termine par la conference de cloture de monsieur Frederic Bourthoumieu. Celui-ci dresse un portrait similaire a celui du Quebec des defis de l'education des enfants issus des milieux populaires en France. Il presente le programme de reussite educative (PRE) s'inscrivant dans une approche globale de l'enfant dans le cadre d'un parcours individualise. Bourthoumieu presente le cas de Courcouronnes off l'on tente de developper une strategie pour favoriser la reussite educative d'e1eves en s'appuyant sur le developpement d'un veritable projet educatif collectif et ambitieux a l'echelle du territoire de la ville. Ainsi, ce programme vise a soutenir et a valoriser les competences parentales en designant les parents comme partenaires. D'ailleurs, les organismes partenaires proposent de mettre en place un espace dedie aux parents off chacun pourrait s'exprimer, evoquer ses doutes et ses maladresses sans etre juge. Enfin, la conference se termine par l'explication du mandat de l'association nationale des acteurs de la reussite educative (ANARE).

Pour conclure, cet ouvrage presente le ro1e de la famille, d'organismes et de l'ecole dans la reussite educative des jeunes. Les auteurs presentent des pistes d'action pour les enseignants desireux d'adapter leurs pratiques de collaboration a l'heterogeneite des familles et a la diversite des dynamiques familiales. A l'inverse, il aurait ete interessant d'entendre le point de vue de certains enseignants sur leurs conceptions des defis que pose la diversite familiale, culturelle, sociale et economique.

Catherine Dumoulin, Universite du Quebec a Chicoutimi
Gale Copyright:
Copyright 2011 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.